Club cycliste de Villeneuve Loubet

    L'ESVL EN AUVERGNE SEPTEMBRE 2017

    QUELQUES PHOTOS DE NOTRE SEJOUR DANS LES MONTS D'AUVERGNE 

     pour avoir un aperçu de nos parcours Auvergnats cliquez sur: https://www.relive.cc/view/1166648696" ET SUR https://www.facebook.com/esvlcyclisme/videos/1420717254664193/

     

    ESVL CYCLISME 6 Circuits en AUVERGNE 2017


    Distance totale : 682 km - dénivelé total : 12300m
    Cyclos : JC Collart, R. Guillé, JL Petite, P. Bertini, F. Gras, N. Bellon, JM Granelle, E. Chaude, C. Lamasuta,
    M. Dubec, A. Manceau, D. Cabanel, A. Gras, J. Hugon

    Vache Salers

     


    Assistance :Ghislaine Lamasuta, Viviane Gras, accompagnées par Christiane Cabanel, Christiane Manceau et Martine Dubec


    Dim 3 Septembre :1° étape : Superlioran – Col du Perthus – Route des crêtes – Salers – Pas de Peyrol –Super Lioran.


    Départ 9h00 pour l’étape la plus dure ? Il fait frais (froid pour la saison). On est presque aussi couverts qu’en hiver !
    Après 6km de descente rapide, changement de braquet pour 4 km de montée avec un premier km à 10%. Dur pour Denis dès le
    départ. Petite route mais bel asphalte, et déjà de beaux coups d’oeil sur les massifs du Cantal. Au sommet (1300m) on se
    regroupe pour la photo et puis on descend dans la vallée vers Mandailles. Après une vingtaine de km de faux plat on attaque la
    montée pour rejoindre la route des crêtes. Un km trop dur pour Denis et c’est l’abandon. Dommage après c’était plus calme.
    Quelques km sur la route des crêtes et on tourne à gauche pour descendre sur Marmanhac et ses deux châteaux. Ca fait du déniv
    en plus ! On rejoint la route des crêtes , col de Legal… Les bosses s’enchaînent on va bien dépasser le déniv prévu !
    Heureusement Ghislaine nous propose le pique-nique avant Salers. C’est mieux il est déjà 13h, on a faim ! Ensuite ça descend
    (trop) pour mieux remonter sur Salers. Le dernier km de montée a raison d’Alain M. Il accroche le vélo sur le minibus. Après
    une brève visite de la vieille ville de Salers, on repart pour le facile col de Néronne (où quelques uns boiront la bière) . Qu’il
    faudra digérer dans le Pas de Peyrol (1588m). Si la montée d’approche est facile (6%) les 2.5 km derniers sont épuisants
    10.5 % , 12.5%, 10% de moyenne ! Patrice se fait rattraper par le minibus à 1.5 km du sommet , du coup il renonce ! en me
    laissant seul dernier ! Tant pis un dernier lacet et je vois les voitures garées en épis, donc c’est fini. Avec 34/32 c’est dur quand
    même. Surtout quand on a déjà 2200m de déniv dans les jambes ! Enfin on est au sommet au pied du Puy Marie, photo de
    groupe, coupe-vent et descente rapide sur Dienne. Le col d’Entremont est une formalité. A La Chevade on évite Murat en
    prenant une petite route gravillonnée sur 5km. Nicolas s’en souvient bien ! Notre peine n’est pas finie : il faut monter à Super
    Lioran par le Col de Font de Cère (1300m). Soit encore près de 400m de dénivelé. Mais les 10 rescapés surmontent ce dernier
    obstacle sans problème. Il est tard ! près 18h30.
    On aura fait 132km mais un dénivelé de 2900m.

    auvergne 6


    Lun 4 Sept. : 2° étape : Super Lioran –Prat de Bouc – Paulhac – Neuvéglise – Château d’ Alleuze – Saint Flour – Le Sailhant –
    Coltines – Murat - Super Lioran


    9h00, il fait frais et bien sur on commence par une descente ; ça file devant, Etienne (avec son coupe-vent montgolfière) et moi
    on est très vite lâchés. C’est pas grave, ils nous attendront au prochain carrefour ! A l’entrée de Murat (891m) regroupement
    pour l’ascension de Prat de Bouc (1396m). La montée est irrégulière mais pas dure, très bon goudron. Au sommet il fait frais,
    on est derrière le Plomb du Cantal. Ensuite ça descend mais pas trop, on est sur la planèze de St Flour : ça ondule ! Après
    quelques changements de direction on descend dans les gorges de la Truyère et on arrive au pied du château d’Alleuze où on
    devait pique-niquer, mais étant donné la grosse montée qui suit il vaut mieux s’en débarrasser pour manger au sommet à La
    Barge (ça ne s’invente pas !). Il fait enfin chaud on peut enlever les jambières et les manchettes, on est en été (dans le Cantal !) .
    Quelques km de descente et de montée et nous voici au pied de St Flour avec sa belle grimpée raide ( que le Tour de France a
    passé une de ces dernières fois). On entre dans la vieille ville de St Flour , on boit le café en terrasse sur la grande place,
    quelques photos et c’est parti pour Murat par une petite départementale qui nous fait découvrir le château de Saillant. Ensuite
    Murat et la nationale d’Aurillac pour arriver comme hier par le col de Font de Cère. Comme prévu cette étape aura été moins
    dure avec des paysages très différents d’hier.
    On aura fait: 120km et 1900m de dénivelé

     

    cyclo 1

     


    Mardi 5 Sept :3° étape : transfert vélo et voitures et minibus pour Murol
    Super Lioran- Riom es Montagne – Château de Val – Le Mont Dore – Murol


    Aujourd’hui c’est compliqué mais la météo est bonne. Tout le monde ne peut pas rouler, il faut ramener les voitures et le
    minibus. Nous ne sommes donc que 7 à pouvoir rouler : Fabrice, Jean-Claude, Claude, Etienne, Jean-Louis, Nicolas et moi.
    Jérémie nous rejoint à Super Lioran pour faire l’étape complète. A part Fabrice, qui a les jambes, tous veulent raccourcir
    l’étape. On va donc laisser Fabrice et Jérémie faire toute l’étape ( avec la grimpée du Pas de Peyrol en plus) et nous on va
    couper par le plateau pour éviter le Col de Serres. Ça raccourcie de 9km avec moins de montée . Du coup on arrive assez vite à
    Riom es Montagne qu’on ne visite pas. Par contre on traîne dans les gorges de la Rhue pour faire des photos. Et on arrive au
    château de Val à 12h50. On est au bord de la Dordogne à moins de 500m d’altitude. Bel endroit pour pique-niquer, début
    Septembre il n’y a pas foule ! Beaucoup de photos après le repas et on repart pour d’innombrables montées car on est au point
    le plus bas du parcours. Après 4km de nationale inévitables on retrouve le calme des départementales ; un café (bouillu !) à
    Cros et on repart pour une montée presque continue sur La Tour d’Auvergne (1000m). Nicolas veut arrêter mais on lui dit qu’il
    a fait le plus gros et que ce serait bête d’abandonner maintenant ? On continue donc tous les 8, le temps est brumeux on voit à
    peine la Roche Vendeix. Je me rappelais pas que c’était si montagneux ente la Tour et Mont Dore en 1992 ? Bon on arrive
    quand même au Mont Dore . Mauvaise nouvelle Viviane nous annonce que le Col de La Croix Morand est fermé (éboulement)
    et qu’il faudra passer le Col de la Croix St Robert. Il est à 1451m au lieu de 1400 et il est moins régulier. Nicolas y va quand
    même ; le premier km est à 9% ensuite ça se calme. Enfin le sommet (et ses vaches) est là ; il fait frais et humide, on ne traîne
    pas. Ouf , plus qu’à descendre sur le Lac Chambon, une petite bosse et Murol.
    On aura fait: 148km et 2400m de dénivelé

    reaps 5


    Mercredi 6 Sept. : 4°étape : Murol – St Nectaire – Champeix - – Besse (par Ste Anastaise) - Col de la Croix St Robert – Murol


    9h00 départ pour un long faux plat dans la vallée de la Couze, 8km et déjà le premier arrêt à St Nectaire pour monter à son
    église et voir son dolmen (hein Etienne) . Ensuite à Champeix changement de vallée, donc montée par St Floret , Saurier,
    Cougoul et les 3 km à 10% de St Anastaise. Mais deux faits majeurs vont chambouler la course : bris de dérailleur pour Alain
    Manceau et crevaison pour moi. Pourtant c’est pas la St Alain ? Alain est contraint à l’abandon et moi aidé par deux
    équipiers : Michel et Raymond je peux repartir pour arriver au pique-nique, à l’entrée de Besse dans un superbe endroit. Après
    s’être restaurés on entre dans Besse pour arpenter la ville guidés par Jérémie. Il fait beau et un peu chaud quand on attaque le
    Col de la Croix St Robert ; c’est pas dur mais c’est long et avec des descentes par moments (histoire de perdre un peu d’altitude
    pour la reprendre après !). Au panneau Chambon les Neiges Nicolas craque il coupe à droite pour descendre au lac et retourner
    à Murol ! Nous on continue tranquillement à travers la vallée de Chaudefour pour arriver au sommet. Il y fait meilleur qu’hier
    et la vue est étendue. Normalement on devrait descendre sur le Mont Dore et remonter le Col de la Croix Morand mais il est
    toujours fermé ; alors on fait demi tour pour le Lac Chambon.
    On aura fait que 91km et 1700m de dénivelé. Il est tôt : j’ai le temps de changer mon pneu arrière !

    Le Puy de Dme


    Jeudi 7 Sept. : 5°étape : Murol - Mont Dore – Col de Guéry – Lac de Guéry – Orcival –Puy de Dôme - Lac d’Aydat – Murol


    Aujourd’hui je pense que ce sera moins dur mais qu’on pourra se tromper dans les carrefours !
    9h00 départ, il fait frais on attaque tout de suite par de la montée jusqu’à Beaune le Froid (où il fait froid) ensuite on grimpe
    doucement au col de la Croix Morand, descente sur le Mont Dore et juste avant les travaux on tourne à droite pour le Col de
    Guéry, arrêt photo (souvenirs pour certains, 1992 !) . Ensuite on descend sur Orcival, arrêt café face à la superbe église. On
    tâtonne pour sortir d’Orcival, enfin on trouve la bonne R.D. ça remonte ! On passe à Massages, Miouze, Mazaye et nous voilà à
    Vulcania pour le pique-nique (frais à 1000m). Après on passe au camp militaire où Jean-Louis a fait son service près d’Orcines.
    On contourne le Puy de Dôme (quelle chance qu’on ne puisse plus le grimper à vélo, Fabrice nous l’aurait fait monter !). On le
    voit sous tous les angles : le temps est dégagé.. On enchaîne les cols : Ceyssat, Moreno.. on arrive à Beaune le Chaud ! Puis le
    Lac d’Aydat, Aydat et la remontée sur le plateau . Tout le monde y va de son accélération pour franchir le coup de cul suivant
    (sauf qu’ils durent plus d’un km). J’essaie de prendre de l’avance pour m’arrêter au point de vue sur Murol mais j’ai même pas
    le temps de me mettre en mode rafale que le paquet arrive ! Paradoxalement je suis moins fatigué qu’hier.
    Pourtant on a fait 111km et 2100m de dénivelé.

    col 3

     


    Vendredi 8 Sept. : 6°étape : Murol – Besse – Super Besse – Picherande – Lac Pavin – Besse – Murol


    Aujourd’hui risque de pluie, on avait prévu 96km on en fera moins ?
    9h00 départ pour monter à Besse par St Victor la rivière, le goudron a été fini hier, la route est rouverte, il fait frais et humide,
    on monte avec les coupe-vent . Après St Victor ça descend pour mieux remonter ! Arrivés à Besse on file vers la station de
    SuperBesse un premier km à 10 ou 11 % et après ça va. On s’approche de l’humidité, plus on monte plus ça mouille ! On
    atteint le Col de la Geneste (1372m) sous une pluie fine , il faut vite enchaîner pour ne pas se refroidir. On traverse Picherande
    et à St Genes Champespe après une pause café on décide de couper (tant pis pour Montboudif et Pompidou) on a froid il faut
    rentrer. Mais pas sans passer par le Belvédère du Lac Pavin (encore 1km à 10%) . Nos accompagnatrices et accompagnateurs
    nous attendent à la station de ski de fond pour le pique-nique. Etienne est en forme, Jean-Louis s’en souviendra longtemps. Le
    Morgon que Jean-Michel avait amené est fini mais ça rigole bien quand même. Après le repas on aura plus qu’à descendre à
    Besse puis Murol . On va rentrer tôt.
    On aura quand même fait entre les gouttes et le vent 79km et 1300m de dénivelé. Il nous reste du temps pour monter à la
    fromagerie goûter le St Nectaire, le Cantal, le bleu…. Et nettoyer les vélos !
    Conclusion l’Auvergne a de beaux paysages mais surtout de belles routes bien goudronnées sans nids de poule, ornières ou
    tranchées… Par contre c’est plus fatiguant que la Corse.
    Félicitations à tout le groupe pour l’ambiance, la correction et le savoir vivre ensemble.
    Bien sur Merci à notre chauffeuse (cuisinière) Ghislaine et à ses girls.


    C.R. par Alain Gras

     

     

     

     

     auvergne 7

     

     

     

     auvergne 2017 3

    Chóteau de Murol

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    bar 2

     deco 1

     

                                                                                                                                               

     

     

     

     

     

     

                                                                                                                                              LES 40 ANS DU CLUB A MUROL

     

     

     auvergne 8reaps 5

     

     

     

     

     

     

     

     

     

                                                                                                                   col 3

    col 4

     

     

     

     

     

     

    cyclo 2

     

     

    LA CATHEDRALE DE St FLOUR

     

     

    St Flour Cathdrale St Pierre

     

     auvergne 2017 5

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    LES PAUSES REPAS .....TRES APPRECIEES...MERCI MESDAMES !

     

                                                                                                                        reaps 6

    reaps 8

     

     

     

     

     

     

                                                                                                                   repas 6

     

    repas 5

     

     

     

     

     

     

     

     

    reaps 3

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    UN RETOUR BIEN CALME......

     

    Cest le retour 2

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    VIADUC DE MILLAU

     

    Viaduc de Millau

     Imprimer  E-mail

    Mt BLANC 2017

     

     

    Compte rendu 4 jours dans les ALPES 2017

    Distance totale :390 km  - dénivelé total :9950m

    Cyclos : J-L Barlet, A. Gras,  F. Gras, JL Petite,  G Solé, S. Lassoued, N. Bellon

    Assistance :Michel Follenfant

     

     

    Ven 30 Juin :1° étape : Susa – Lanslebourg

    Rendez vous à 7h30 pour charger les 7 vélos sur le minibus. 8h00 départ pour Susa (300km de minibus). Après un pique-nique rapide sur une aire d’autoroute minable près de Turin, nous arrivons à Suze où il fait beau et pas trop chaud. On décroche les vélos et après 2km de plat on attaque les 34 km de montée du Col du Mont Cenis. La pente est régulièrement dure, les nuages bien présents, Fabrice qui a ¼ d’heure d’avance prend la pluie, nous avons juste droit à la route mouillée ! Arrivés à la douane ce n’est pas fini, le col est encore plus haut après 3 bosses ! 2083m , c’est le col géographique après le belvédère qui est à 2100 ! On se regroupe au sommet, 7km de descente sèche sur Lanslebourg et c’est l’hôtel : le relais des 2 cols comme d’hab ! avec une super Fondue Savoyarde améliorée !

    On aura fait que 43km  mais un  dénivelé de 1700m                                                                             

               

    Sam. 1° Juillet : 2° étape : Lanslebourg – Iseran- Bourg St Maurice – Cormet de Roselend – Beaufort – Col des Saisies – Megève – Le Fayet.

    7h petit déj, 8h00 départ, i l fait frais 12° ! 3km de plat et c’est le raidard de la Madeleine (3km à 8/10%) . Ensuite un joli plat de fond de vallée magnifique jusqu’à Bonneval. Le Col de l’Iseran (2770m ) se présente avec ses 13km de montée assez irréguliers. Le paysage est splendide. A 4km du sommet pour moi ,qui suit dernier, la neige fondue s’invite, le thermomètre est à 2°, normal à cette altitude. J’arrive enfin juste derrière Nicolas que je laisse descendre tout seul ; je me dégonfle, je « bâche », il fera moins froid dans le minibus . Après une descente tranquille on rattrape Nicolas, Gérard , Samir et jean-Louis dans le faux plat de Val d’Isère. Fabrice et Jean-Luc nous attendent au Barrage de Tignes (où le géant est effacé). On descend à Bourg St Maurice pour manger (il fera moins froid). La pluie menace dans le Cormet, Gérard me rejoint dans le minibus. Les 5 courageux continuent, pas de chance ils ont le vent de face sur les 8 derniers km et la pluie pour Jean-Louis et Nicolas. Fabrice arrive au sommet presque sans pluie, il attaque la descente sur Beaufort. Jean-Luc et Samir suivent. Puis c’est Jean Louis et Nicolas qui triomphent de ce presque 2000m. Ils ont froid, il pleut bien ; ils décident d’abandonner aussi. Le temps de fixer les vélos et Michel attaque prudemment la descente. Arrivés à Beaufort, on tourne à droite direction Hauteluce et le Col des Saisies. Personne ne nous attend c’est bon signe ils sont déjà dans le col. Au bout de 7km on rejoint enfin Jean-Luc et Fabrice à l’entrée d’Hauteluce. Où est Samir ? Il a du rater le premier carrefour et prendre le deuxième ? On décide d’aller à sa rencontre (il ne peut pas être déjà passé !). On descend les 7km  du col , toujours pas de Samir ? On arrive à lui téléphoner : il file en direction d’Albertville ! Sur que c’est facile ça descend ! Bon il fait demi tour, et on le prend dans le minibus. Pendant ce temps nos deux rescapés ont déjà passé le col des Saisies … on ne les rattrape qu’ à Megève, ils sont trempés mais ne jettent même pas un regard au minibus ; ils iront jusqu’au bout !

    Ils seront récompensés (nous aussi !) par une bonne tartiflette

    Pour Fabrice et Jean-Luc : 170km  - dénivelé 4000m . Pour moi 33km et 1450m de dénivelé (mon dernier Iseran !)

    Dim 2 Juillet  :3° étape :

    Chamonix – Col des Montets – Col de la Forclaz – Martigny – Col du Grand St Bernard – Aosta

    Pour éviter la 4 Voies interdite aux cyclos, on charge les vélos sur le minibus et Michel nous dépose à Chamonix.

    De là commence la montée (facile) du col des Montets (1419m) , pas de vue sur le Mont Blanc, on est dans la brume. On file vers Vallorcine puis la descente à la frontière suisse et on monte le Col de la Forclaz (1526m). Photo de groupe au sommet (merci Michel) et on est partis pour la descente la plus rapide du circuit, asphalte parfait, courbes peu accentuées,  pente raide… Heureusement qu’on la grimpe pas ! Arrivés à Martigny (480m) , à droite direction le Tunnel ou le Col du Gd St Bernard (2473m). Bon près de 2000m de déniv sur 40km , mais ça ne grimpe vraiment qu’à partir d’Orsières. C’est une montée désagréable (même sans camion), le trafic est intense avec voitures (puissantes) motos (aussi !). La galerie paravalanches dure longtemps, jusqu’à l’entrée du tunnel. Enfin on quitte cet enfer pour un autre : 6.5km de montée dure (les 2 derniers km à 10% d’après les panneaux suisses). Le paysage est grandiose quand on l’aperçoit à travers la brume ! J’arrive enfin, les autres ont basculé depuis longtemps. Avec Nicolas on s’habille plus qu’en hiver, on aperçoit à peine le lac au sommet. Les premiers km sont grandioses, les italiens ont bien refait la route. Après quelques km on s’arrête pour s’enlever quelques couches, la chaleur monte de la vallée. La descente est longue,34km, les lacets très larges mais dangereux (un motard est accidenté). Nicolas ne connaît pas Aosta, alors on passe par le centre ville où , miracle, on retrouve nos 5 compagnons. Un cafè, des photos et on part pour 12km de plaine jusqu’à Nus où enfin on mange des pâtes.

     On aura fait: 130km et 2800m de dénivelé

    Lundi 3 Juillet : 4°étape : Grimpée de Breuil-Cervinia (2050m)

    Le beau temps est au rendez vous de cette dernière étape, départ à 8h30 pour 12 km de « plat » vers Chatillon-St Vincent (573m). Et puis on commence à monter , il fait un peu chaud. Bientôt on va être à l’ombre car on est sur un versant ouest et il y a beaucoup d’arbres. Au bout de 13km on n’est qu’à 1230m ? Je suis bien calé derrière Jean-Louis (le métronome) !  Mais ça y est la pente s’accentue à Buisson, il y a du 9% ; heureusement il y a des passages plus faciles. Encore un raidillon et puis on arrive à 3km de Breuil avec la vue magnifique sur le Mont Cervin. Une photo souvenir de cet endroit où je ne grimperai certainement plus à vélo ! et on file pour les derniers km presque plats. Fabrice, Jean-Luc et Samir sont déjà là à admirer le paysage. Gérard encourage Nicolas qui en termine enfin ; mais quels souvenirs !

    Au sommet on se rafraichit, on se change on range les vélos (et les bagages) ; on descend faire notre dernier pique-nique au bord du lac. Dans la vallèe d’Aoste il fait chaud, plus que 5h de minibus et on arrive à Villeneuve à 19h fatigués mais pleins d’ images et de (déjà) souvenirs.

    Cette grimpée aura fait 40km pour un dénivelé de  1450m

    C.R. par Alain Gras

     Imprimer  E-mail

    VENTOUX 2016 par Julien et Nico

    15/8/2016 : arrivée à bedoin des protagonistes : Nicolas est venu d'Orange, alors que j'ai passé la nuit précédente à Marseille. Préparation du matériel. Montage de la go pro sur le vélo de Nicolas. La météo est parfaite : soleil radieux, pas un souffle de vent, quant à la température, nous verrons cela dans la montée... Une petite photo du morceau qui nous attend.
    Nicolas est partagé entre peur de la pente et excitation de se mesurer au géant de Provence. Pour ma part, je m'inquiète déjà de savoir si mon braquet de 39*28 me laissera suffisamment de souplesse pour les passages difficiles et les derniers mètres d'ascension. JULIEN VENTOUX
    Départ vers 9h15 de Bédoin.
    Quelques hectomètres de "plat" que nicolas a du mal à digérer (je croyais qu'il commençait à gérer sa montée ). déjà la première rampe du géant de Provence nous tend les bras. Au "bénéfice" d'un développement minimum un peu plus important, je conserve les quelques longueurs prises à Nicolas qui gère un peu mieux son effort et me garde en point de mire à partir du virage de saint Estève.
    Il fait chaud. Mais l'ombre des nombreux arbres poussant sous le chalet Reynard nous protège un peu. Quelques starlettes nous doublent sans dire bonjour. Quelques cyclistes aux tenues et matériels improbables aussi... De nombreuses mouches viennent nous harceler.
    Les pourcentages ne nous laissent que rarement du répit : il faut régulièrement se mettre en danseuse.
    Nous avions prévu une montée en 2 heures... La vitesse qui s'affiche au compteur est alarmante : la perspective des 2 heures s'éloigne.
    Une bonne nouvelle cependant : en même temps que la végétation se raréfie, les mouches nous laisse du répit... Et le chalet se rapproche!
    C'est le second souffle pour moi, alors Nicolas à un "coup de mou" qui lui fait perdre encore quelques mètres. . Une dent de moins : la pente se fait moins sévère. Nicolas reprend du terrain. Et le Batman nous double chacun notre tour, vêtu de noir et masqué! Encore une désillusion... Et un point de côté pour Nicolas!
    Les 6 km séparant le chalet du sommet semblent moins durs que la partie ombragée et très pentue. La température baisse et c'est tant mieux. La montée finale est rythmée par les photographes sportifs qui nous tendent leur carte et les encouragements de quelques touristes arrêtés pour profiter du paysage lunaire qui s'offre à eux (à nous aussi, on l'oublierai presque dans l'effort). Un regard à droite vers la stèle Simpson, nous nous y arrêterons plus tard, le chrono tourne toujours!
    Le dernier kilomètre est entamé. Finalement il n'est pas plus dur que certaines rampes empruntées plus bas. L'arrivée se fait dans les embouteillages : piétons, cyclistes, motos voitures garées gênent les ultimes mètres, mais ça y est : le col du mont ventoux est franchi!
    Pause photo obligatoire : le paysage est unique, la température quasi idéale pour une descente agréable. Les parents de Nicolas sont arrivés en moto avant nous. Ils feront la descente sur Sault derrière nous pour y manger ensemble.
    La descente se déroule sans accroc. La montée depuis sault avait l'air bien plus roulante car il nous faut pédaler dans la descente. La température augmente en même temps que la végétation réapparaît. NICO VENTOUX
    Courte pause sandwich à Sault sur la place du village en pleine fête de la lavande, avec la famille de Nicolas.
    Nous remplissons nos bidons : la canicule des plaines vauclusiennes nous attend.
    Juste avant d'attaquer la "descente" dans les spectaculaires gorges de la Nesque, une petite montée nous rappelle les efforts consentis plus tôt dans la journée.
    Le (trop) long faux plat descendant le long des gorges nous permet de profiter du paysage sans pour autant nous laisser le loisir de faire de la roue libre.
    Nous arrivons à Villes sur Auzon. Plus que quelques kilomètres nous séparent de la fin du périple. Pourtant, le faux plat montant menant à Mazan nous paraît presqu'aussi dur que les pires rampes du ventoux. La chaleur est insoutenable et les cuisses ne vont plus tenir très longtemps.
    Heureusement, la fin du parcours nous permet de ne plus pédaler que pour maintenir une allure convenable.
    La journée vélo touche à sa fin. Nous rangeons les vélos dans la voiture et allons débriefer les efforts du jour autour un soda bien frais.
    Verdict : une montée en 2 heures et quelques secondes , l'objectif est atteint et la fatigue laisse place à la satisfaction d'avoir vaincu un monument du cyclisme.NICO JULIEN VENTOUX

     Imprimer  E-mail

    TOUR DE CORSE 2016

     

     

     

     TOUR DE CORSE 2016


    Participants : JL Petite, Alain Gras , Fabrice Gras , Claude Lamasuta , JC Collart, E. Chaude, R Guillé, JM Granelle, P. Girard, S Lasserre,
    Gérard Solé, G Cabrit, N Bellon
    Chauffeur minibus, Intendance : Ghislaine Lamasuta, Adjointe : Viviane Gras

    départ de Nice Corse 2016
    Lundi 23 Mai, départ à 6h20 de Villeneuve à vélo pour le port de Nice , le vent est fort. 7h15 nous sommes prêts à embarquer. 8 vélos
    dans le minibus, 5 accrochés derrière, les bagages très serrés dans le minibus, Jean-Claude a juste la place pour conduire ! La mer bouge au
    large, le bateau gîte pendant toute la traversée…mais arrive à CALVI à l’heure.

    03 Col de Teghime groupe02 Ile Rousse
    1ERE ETAPE CALVI / PARTIMONIO 75KM

    Dès la sortie du bateau on a du mal à tenir debout avec un vent de Force 8, il faut tenir sur le vélo ! On attaque tout de suite par la montée à
    la citadelle puis à gauche et c’est la route de l’ Ile Rousse. Beaucoup de trafic : tous les véhicules qui sortent du bateau plus les locaux, ça
    fait du monde. On a le vent presque dans le dos, attention aux rafales (surtout pour Etienne et moi) . Après Ile Rousse la circulation se
    calme, le paysage est beau… Première crevaison d’ Etienne, vite réparée. Enfin on arrive à la route des Agriates, on la prend alors que la
    plupart du trafic va sur Bastia ; enfin tranquilles. Avec le désert des Agriates nous franchissons notre premier col : Bocca di Vezzu 311m
    d’altitude. Belle vue de là haut mais quel vent ! On se regroupe et on attaque le « plateau » du désert, Pendant plus de 10 km on reste
    autour de 300m d’altitude avant de plonger sur St Florent ; problème mécanique pour Etienne : ses manivelles se desserrent. Il reste 5 km,
    on verra ça à l’hôtel La Palma où le patron nous guette sur la terrasse. Pour une étape avec un seul col on aura fait 1150m de déniv !


    Mardi 24 Mai : 2° étape : PATRIMONIO - CORTE 128 km


    Le temps est assez dégagé avec le vent (qui est tombé) , le soleil pique déjà la peau à 9h00.
    Nous partons pour Nonza , les criques sont superbes, les premières tours génoises sont là. Après une pause photo au dessus de la plage06 Murato groupe
    noire, demi-tour vers Patrimonio pour escalader le Col de Téghime. La montée nous amène sur un vrai belvédère : on voit les 2 côtés de la
    Corse . On file sur Bastia, la route est trop belle, elle est goudronnée « de frais », ça colle aux pneus ! Dans Bastia on perd Etienne victime
    d’une crevaison, il répare pour crever à nouveau sur le « périf » de Bastia. (Ah quand on ne vérifie pas bien son pneu avant de mettre la
    chambre). On attend Etienne sur un parking au bord de la 4 voies à MIDI (avec tous les corses qui rentrent manger !). Enfin pas tous
    Fabrice et Claude avancent jusqu’au carrefour vers Murato ; Georges se faufile dans l’embouteillage. Pas de chance il y a un carrefour (un
    peu caché par les travaux) , juste un petit panneau : Lancone. Il faut prendre cette route, c’est un défilé et c’est la D62 prévue. Nous
    arrivons à notre 2° col San Stefano 368m. En haut il y a un grand rond point Fabrice et Claude arriveront là par une route plus raide et plus
    longue (quand on est costaud on compte pas). Mais où est Georges qui ne répond pas au téléphone ? Tant pis, on continue jusqu’ à Murato
    où on pique-nique à côté de l ‘ église verte et blanche du XIII° siècle. Claude et Fabrice arrivent, bon on en récupère 2, mais quid decorse 2 2016
    Georges ? Cà y est le voilà ( il a fait demi-tour et a repris la bonne route ; il n’a ni téléphone ni parcours ! ! !)
    Bon on est au complet, fin de repas, 1 verre de Morgon (merci Jean-Michel) , photo souvenir du groupe et c’est reparti. Le Col de Bigorno
    885m au milieu des pierres vertes (serpentine) est franchi facilement. Mais ce n’est pas fini, arrive maintenant tous les casses pattes sur
    route mal revêtue ; le dénivelé augmente à chaque bosse … La descente est désagréable. Enfin on arrive à Ponte Leccia (193m d’altitude
    seulement), encore 25 km de Nationale face au vent. Le début est plat , ça roule un peu trop fort et le Col San Quilico (559m) est là pour
    calmer tout le monde. Ensuite on descend doucement sur Corte où on arrive tous ensemble à l’ Hôtel de la Paix.
    4 cols mais 2400m de déniv !


    Mercredi 25 Mai : 3° étape : CORTE - ZONZA 124 km

    13 groupe col de la Vaccia
    9h00 , il fait frais mais le ciel est bleu, une belle étape de montagne nous attend. Après une petite descente on entre tout de suite dans une
    montée large (c’est la nationale de Bastia à Ajaccio). Par endroit il y a du %. C’est le 1° col : Bellagranajo 723m. Une descente sur Venaco
    puis sur le pont on retombe à 408m et on attaque notre 2° ascension : col de la Serra 807m. Ici on quitte la nationale pour la D69 et le toit
    de notre tour le Col de Sorba 1311m. Il est régulier , en montant on a des belles vues sur les montagnes encore enneigées. Chacun monte à
    sa main sauf Serge ,malade, qui monte dans le minibus. Un petit casse-croûte, une descente sur Ghisoni, une crevaison de Nicolas, 10km
    de plat en fond de vallée et on grimpe les 7 km du Col de Verde 1289m. Il est 13h, c’est l’heure du pique-nique à l’ombre.
    Les 18km de descente sont longs jusqu’à Cozzano , la route n’est pas en bon état (gros trous). Ensuite après Zicavo on entame l’ascension
    longue mais facile du Col de la Vaccia 1193m ; le goudron est bon et on roule vite. Le long de la route quelques cochons mais moins qu’en
    2008. Et au sommet les vaches comme d’habitude. Une photo devant les vaches, une compote et c’est parti pour une descente sur une route
    refaite, pas pour longtemps. Arrivés à Aullène le goudron est moins bon. Au village suivant la route est carrément en terre et sable (travaux
    mal signalés, feux clignotants dans les 2 sens !). Enfin on arrive à Quenza avec vue sur les aiguilles de Bavella. Plus qu’une descente sur le
    pont et on remonte à Zonza 770m. Notre hôtel habituel , l’Incudine, nous attend avec son excellent repas.
    6 cols pour 2650m de déniv.

    corse 3 2016
    Jeudi 26 Mai : 4° étape : ZONZA – BONIFACIO  - zonza: 136km

     bonifacio 2016corse5 2016

    Ce matin pas besoin de porter les sacs ! Serge est toujours malade jean-corse 9 2016Michel a mal à a selle et Raymond s’octroie une journée de repos.14 groupe Col de Bacinu
    Nous ne sommes que 10 à quitter Zonza pour descendre puis monter à Lévie. Ensuite une longue descente (pas prévue) nous fait passer sur
    un pont à 370m d’altitude ! Il va falloir tout remonter pour arriver au Col de Bacinu 809m. C’est un peu démoralisant ces dénivelés
    surprise ! Bon on se regroupe au sommet pour descendre sur Figari vent dans le dos. Mais bientôt on tourne à gauche pour Bonifacio (vent
    de côté). On enchaîne les caps, certains montent pendant longtemps ; et le vent n’arrange rien ! On monte à Bonifacio avec vent arrière. On
    ne peut plus pique-niquer près du cimetière marin ; on se contente de faire une brève visite à pied du centre historique presque piétonnier.
    La vue sur les falaises est impressionnante mais il y a trop de monde, on file retrouver le minibus « hors les murs ». Le vent est de face et
    souffle en rafales, difficile de tenir sur le vélo. On trouve un endroit calme pour le repas. Etienne resserre son pédalier… et on repart contre
    le vent pour 26km. Et là BRAVO Georges et Fabrice qui se sont relayés pour nous amener tous ensemble jusqu’à Portovecchio. On visite
    le centre historique, on fait même 2 tours parce que j’ai raté la bonne route ! Le vent est maintenant de travers, le terrain en faux plat
    montant, on s’approche du pied de l ‘ Ospedale. Il fait chaud, la montée est longue mais il n’y a pas de gros % pour le moment. Après un
    belvédère on s’enfonce sous les arbres puis ce sont les derniers virages de l’Ospédale, là il y a de la pente surtout dans les lacets, mais ça ne
    dure pas longtemps, on est déjà au belvédère à 880m d’altitude. On se regroupe, on fait des photos, une compote et c’est parti pour les 10
    derniers km d’ascension. On arrive à la Bocca d’Illarata 991m avec son lac de barrage, photos.. descente et une remontée la Bocca di Pelza
    (je l’avais oubliée !) . Bon on arrive à Zonza avec 5 cols et 2350m de déniv


    Vendredi 27 Mai : 5° étape : zonza - Coti Chiavari: 106 km

     25 groupe Col de Bavella

    On ne peut pas être à Zonza sans faire un crochet par le Col de Bavella pour voir les célèbres Aiguilles ! Donc on grimpe les 9 km pour
    arriver à 1218m d’altitude et admirer le paysage. Une photo souvenir et on redescend sur Zonza où Serge ,qui va un peu mieux, nous
    attend. Deuxième passage à Lévie puis direction Sartène ; on s’arrête au pont de Spin’a Cavallu, un pont Génois du XIV° siècle. On a
    perdu beaucoup d’altitude, il faut remonter sur Sartène pour visiter la vieille ville. Dans la belle descente belles vues sur la mer de plus en
    plus proche ; on passe à côté de Propriano en grimpant quelques bosses. On va bientôt quitter la Nationale qui va à Ajaccio pour prendre la
    D157 qui longe la mer. Fabrice et Georges nous ont lâchés dans la montée, ils rallongent un peu jusqu’à Olmeto village avant de se rendre
    compte qu’on les attend à Olmeto plage, ça leur fera du déniv en plus ! Heureusement on leur a laissé de l’excellente salade de pâtes !
    On longe de belles criques mais ce n’est jamais plat. En haut de Serra di Ferro on prend d’assaut un bar pour boire un café tranquillement à
    l’ombre, ça fait du bien. On a le temps il ne reste que 20km , après Acqua Doria c’est la montée finale sur Coti (au pied de l’émetteur). On
    arrive à 480m d’altitude à l’hôtel Le Belvédère (à recommander). La baie d’ Ajaccio est à nos pieds quand on boit l’apéro (offert par le
    patron) et on dîne au soleil couchant… Super !
    Ah j’oubliais ! 3 cols et 1840m de déniv
    .
    Samedi 28 Mai 6eme étape: Coti- Porto: 123 km

     27 Ajaccio groupe

    9h on part tranquillement pour monter au village mais crevaison de Nicolas, on a le temps d’admirer la vue. Descente très sinueuse vers
    l'ancien pénitencier, puis on arrive au port de Chivari. Maintenant on longe vraiment la mer , Porticcio puis la 4 voies qui entre dans
    Ajaccio. Des embouteillages, une brocante, un marché… Enfin le grand escalier en haut duquel trône Napoléon, une photo de groupe et
    retour dans l’embouteillage au port. Puis la 4 voies, direction Bastia, enfin Mezzavia, ses commerces , son trafic.. plus qu’un km et on
    tourne à gauche, on quitte les embouteillages pour grimper le Col San Bastiano 411m, on descend sur Tiuccia, le golfe est beau, la mer
    fraîche n’empêche pas Fabrice de piquer une tête ! On pique-nique sur la plage, une tranche de Lonzo en entrée, une salade de lentilles , un
    fromage corse, un verre de Patrimonio et nous voilà prêts à repartir. A Cargèse arrêt café puis des mounta-cala jusqu’au pied du col de San
    Martino 433m (où Nicolas crève pour la 3° fois) suivi du col de Lava 491m. A Piana le temps est brumeux et on ne peut pas apprécier les
    calanques à leur juste valeur. Les couleurs sont superbes et la descente sur Porto spectaculaire. On retrouve l’ hôtel Vaïta où l’on est déjà
    allés. On n’aura grimpé que 3 cols mais avec 1540m de déniv.

     

    Dimanche 29 Mai: 7eme étape: Porto - Calvi : 80 km

    corse 7 2016
    5h du mat l'orage gronde il pleut fort 7h30 petit dej il ne plet plus, il y a même un coin de ciel bleu sur la mer. La route est mouillée, on
    se dépêche de partir (8h45 !) La montée au dessus de Porto offre des vues sur le golfe, (magnifique), Nicolas en profite pour crever (4°), on
    répare , on gonfle , ça explose (5°) ; ces chambres légères ne sont pas solides ; on change de pneu et de chambre et on repart. Le col de la
    Croix se grimpe bien, long mais pas dur ; ensuite on enchaine sur le Col de Palmarella et les vues sur le Golfe de Girolata, quel régal,
    dommage qu’il pleuve un peu, on met les impers mais pas pour longtemps. Enfin de la descente sur Galeria et son fleuve toujours à sec.
    Changement de route : la route touristique du bord de mer est en très mauvais état. Au début elle est pleine de gravillons et en s’approchant
    de Calvi pleine de trous ! Au fait comment est la mer ? AGITEE, et on prend le bateau !!! Calvi se profile à l’horizon, on arrive trop tôt :
    le quai est encore fermé. On se gare au parking de la citadelle, on range les vélos , un verre de Muscat de Patrimonio et on mange. Il y a du
    vent mais la mer est moins agitée qu ‘en 2008. D’ailleurs le bateau arrive à l’heure, débarquement des « Niçois », embarquement pour
    nous (ah oui le minibus avec les vélos fait 10cm de trop en longueur, il faudra payer un supplément !)
    15h30 on largue les amarres, et ça ne bouge pas trop. Certains se reposent , d’autres attaquent pour 4 heures de Tarot !

    37 AV Golfe de Revellata
    Personne n’est malade et on goûte tous la cuisine du Self . 21h arrivée à Nice, débarquement, tout sortir du minibus, récupérer les vélos ;
    21h50, nous sommes encore 9 à rouler sur la piste cyclable de la Prom’ jusqu’à Villeneuve. Le mistral est fort, Fabrice nous amène à
    24km/h, c’est déjà trop pour ceux qui sont fatigués !


    On arrive fourbus et contents au Parc des Sports où le minibus nous attend
    Félicitations aux 13 cyclos , à Ghislaine pour sa prestation au volant du minibus et à Viviane pour les images (que vous verrez un jour !).


    Bravo pour l’ambiance et la bonne humeur qui ont régné tout au long de la semaine, ça m’a fait plaisir de m’être investi pour une équipe
    aussi sympathique.32 Ghis Porto


    Alain GRAS


    PS
    j’oubliais le classement :
    1° Nicolas 5 crevaisons
    2° Etienne 3 crevaisons
    3° Fabrice 1 crevaison

     

     

    28 Golfe de Cargèse

     Imprimer  E-mail

    Résultats des rassemblements et randonnées

    • Rassemblement à St André de la roche le 26/11/17

          ENCORE UNE BELLE PARTICIPATION POUR LA CONCENTRATION DE St ANDRE LE 26/ 11/17      ...

    • Rassemblement des Présidents OCCA 2017

        NOUS ETIONS 30  CYCLOS PRESENTS A ANTIBES LE DIMANCHE 12/11/2017. UN RECORD DEPUIS 10 ANS.                                                                       BRAVO A TOUS....

    • MERCANTOUR MADONE 2017

        ILS SONT HEUREUX NOS CYCLOS DE LA MADONE MERCANTOUR      

    • LES BOSSES DE PROVENCE 2017

      Retour sur Les Bosses de Provence le 24 Septembre 2017. 6 cyclos de l'ESVL Cyclisme participaient : 4 sur le 94 km et 2 sur le 136 km.             Tout le monde...

    • RASSEMBLEMENT A MARIE

           8 CYCLOS AU DEPART POUR LE RASSEMBLEMENT A MARIE 6 A L'ARRIVEE.            MAIS QUELLE MOYENNE !.....DEPART DE VL A 7H00 ARRIVEE A VL A 11H45. BRAVO AUX PLUS...

    Récits épiques

    L'ESVL EN AUVERGNE SEPTEMBRE 2017

    13-09-2017 Hits:5776 Jean Claude Collart - avatar Jean Claude Collart

    QUELQUES PHOTOS DE NOTRE SEJOUR DANS LES MONTS D'AUVERGNE   pour avoir un aperçu de nos parcours Auvergnats cliquez sur: https://www.relive.cc/view/1166648696" ET SUR https://www.facebook.com/esvlcyclisme/videos/1420717254664193/   ESVL CYCLISME 6 Circuits en AUVERGNE 2017 Distance totale : 682 km...

    Mt BLANC 2017

    05-07-2017 Hits:760 Jean Claude Collart - avatar Jean Claude Collart

        Compte rendu 4 jours dans les ALPES 2017 Distance totale :390 km  - dénivelé total :9950m Cyclos : J-L Barlet, A. Gras,  F. Gras, JL Petite,  G Solé, S. Lassoued, N. Bellon Assistance :Michel Follenfant     Ven 30 Juin :1°...

    PARIS NICE CHALLENGE

    12-03-2017 Hits:998 Jean Claude Collart - avatar Jean Claude Collart

    L'ESVL AU PARIS NICE CHALLENGE..... 9 CYCLOS QUI ONT FAIT HONNEUR A NOTRE CLUB.                                  ...

    VENTOUX 2016 par Julien et Nico

    12-09-2016 Hits:1145 Jean Claude Collart - avatar Jean Claude Collart

    15/8/2016 : arrivée à bedoin des protagonistes : Nicolas est venu d'Orange, alors que j'ai passé la nuit précédente à Marseille. Préparation du matériel. Montage de la go pro sur...

    TOUR DE CORSE 2016

    01-06-2016 Hits:2915 Jean Claude Collart - avatar Jean Claude Collart

           TOUR DE CORSE 2016 Participants : JL Petite, Alain Gras , Fabrice Gras , Claude Lamasuta , JC Collart, E. Chaude, R Guillé, JM Granelle, P. Girard, S Lasserre,Gérard Solé, G...

    SORTIE FAMILIALE A SISTERON

    03-05-2016 Hits:1577 Jean Claude Collart - avatar Jean Claude Collart

    Week end familial du 1er Mai... au pôle nord ….heu …. Non... à Sisteron.     11h45 arrivée à l’ Hôtel Tivoli à Sisteron où nous attendent déjà Gérard, Raymond, Alain et Christiane...

    Villeneuve Mont Cenis - 2012

    18-09-2015 Hits:1730 Alain Gras - avatar Alain Gras

    Les 18 valeureux cyclos  : Adam Kirkwood, Antoine Urrutiaguer, Bernard Derepas, Bob Foulon, Claude Lamasuta, Eric Merciéca, Eric Motte, Eric Poncelet, Etienne Chaude, Fabrice Gras, Fred Ascone, Gérard Solé, Jean-Jacques Derepas...

    Retour vers le Gers

    06-09-2015 Hits:1890 Jean Claude Collart - avatar Jean Claude Collart

    Notre ami Serge Lasserre avait pour projet a sa retraite de faire le voyage vers son Gers natal à vélo. Ils ont pris le départ ce matin Dimanche 06/09/2015 pour  périple...

    Tour de Corse 2008

    28-08-2015 Hits:2098 Jean Claude Collart - avatar Jean Claude Collart

    Compte rendu du Tour de Corse 2008 764km     -    25 cols     -     11000m de dénivelé Participants :Hélène Russo, Catherine Schmidt,  Patrice Bertini ,Denis Cabanel, JL Petite, JJ Derepas ,Alain Gras , Fabrice Gras ...

    Chamonix Mt Blanc 2005

    28-08-2015 Hits:1871 Jean Claude Collart - avatar Jean Claude Collart

    Compte –Rendu VILLENEUVE – CHAMONIX Mont Blanc 2005   Samedi 2 juillet : 6h45 Nono nous attend au gymnase pour charger les sacs dans le minibus aidés par ses 2 assistantes : Christiane Manceau...

    PYRENEES 2010

    28-08-2015 Hits:1797 Jean Claude Collart - avatar Jean Claude Collart

                                  TRAVERSEE des PYRENEES de l’ESVL  2010 Les heureux pédalants : Fred Ascone, Didier Brignone, Patrick Girard, Eric Poncelet...

    MEDITERRANEE/LEMAN 2009

    28-08-2015 Hits:1698 Jean Claude Collart - avatar Jean Claude Collart

    Compte rendu  MEDITERRANEE – LEMAN 2009 Distance totale :752 km  - dénivelé total :17500m Cyclos : Fred Ascone,  J-L Barlet,  E. Chaude,  JJ Derepas,  Bob Foulon,  A. Gras,      F. Gras,  C Lamasuta,  L. Lelouarn,  E...

    DORDOGNE 2013

    28-08-2015 Hits:1635 Jean Claude Collart - avatar Jean Claude Collart

    Compte –Rendu DORDOGNE Septembre  2013   Samedi 7 Septembre : 7h  à Villeneuve. Chargement des vélos et départ pour Lalinde, si le temps est beau à VL, la pluie nous attend après Agen...

    VENTOUX 2014

    28-08-2015 Hits:1535 Jean Claude Collart - avatar Jean Claude Collart

    VENTOUX 2014 Pour la huitième fois l’ ESVL Cyclisme organisait une grimpée du Mont Ventoux par Malaucène. Si nous l’avions déjà grimpé par Bédoin 5 fois en 1986, 1990, 2000, 2002, 2010 ;...

    Découverte de l'Emilie Romagne

    28-08-2015 Hits:1729 Jean Claude Collart - avatar Jean Claude Collart

    Compte –Rendu FORLI Septembre  2014   Dimanche 7 Septembre : 8h30   à Villeneuve. Chargement des vélos et départ pour Forlimpopoli.   Au repas du soir Silvano met au point avec nous le programme de...

    Paris Nice 2006

    28-08-2015 Hits:1592 Jean Claude Collart - avatar Jean Claude Collart

    Compte –Rendu PARIS NICE  Juin  2006   Vendredi 23 Juin : 13h30 , rendez vous au Gymnase pour charger les vélos sur le minibus . Noël Vitré est obligé de démonter 3 sièges pour...

    Sorties Silvano & Antonella

    11-08-2015 Hits:2844 Jean Claude Collart - avatar Jean Claude Collart

    Randonnée du 11/08/2015 En compagnie d'Antonella et Silvano Ce fût une réussite totale. Nous étions cinq sur le vélo: Silvano, A Gras, JL Petite, R Guillé, C Lamasuta, JC Collart, et quatre...

    De Bordeaux à Villeneuve Loubet - 2015

    10-07-2015 Hits:2303 Alain Gras - avatar Alain Gras

    Compte Rendu:  Bordeaux – Villeneuve Loubet 2015 Dimanche 31 Mai : 7h 30 à Villeneuve. départ pour Bordeaux du minibus avec 10 vélos et Jean-Claude, Claude, Ghislaine, Viviane et moi. Les 7...

    De Strasbourg à Nice 2012

    28-09-2012 Hits:2440 Alain Gras - avatar Alain Gras

      Un récit épique impressionnant !   Strasbourg - Villeneuve de l’ESVL Septembre 2012 Les 17 valeureux cyclos : Hélène Russo, Bernard Derepas, Bob Foulon, Claude Lamasuta, Eric Merciéca, Eric Motte, Etienne Chaude, Fabrice Gras...

    Hot

    Dernières informations